Test de la souris Rexx GXT144 - Une autre dimension

Une souris qui vous propose de ne pas (trop) vous abîmer les poignets, cela vous intéresse ? On a mis la main sur une solution à la portée de bon nombre de bourses !

22991 pictures package visual 1

Grâce à sa structure verticale, la souris de jeu Trust GXT 144 Rexx est sensée réduire la tension sur le bras et le poignet pour vos longues sessions de jeu. Solution à pas cher, on essaye de voir ce qu'elle a dans le ventre.

Ce qu'on a aimé

Une solution complète pour les joueurs

Un clic droit, un clic gauche, une molette cliquable, deux boutons de navigation et un dernier pour changer les DPI : pas de chichi, pas de fioritures, de l’efficacité pure et simple qui satisfera une très large majorité des joueurs. Rajoutez à cela une forme qui est censée faire en sorte de vous permettre de jouer encore plus longtemps sans fatiguer vos articulations et tendons… Que demande le peuple ? On vous propose même un logiciel qui vous permet de configurer les 6 boutons selon vos envies, de créer vos propres macros si vous le souhaitez et comme de bien entendu, vu qu’on parle d’une souris gamer, de changer la couleur des LEDs illuminant la bête. En terme de fonctionnalités, rien de bien extraordinaire, mais cela reste satisfaisant pour du jeu : un capteur optique Pixart PMW3325DB capable d’atteindre des vitesses de 100 pouces par seconde et supportant des accélérations allant jusqu'à 20 g, une sensibilité maximale qui atteint les 10 000 ppp, soit tout ce qu’il faut pour le commun des mortels..

Une prise en main confortable

22991 pictures product visual 3

Alors on ne va pas se voiler la face, cela prend quand même quelques heures voire quelques jours pour retrouver des mouvements qui sont devenus des réflexes sur des souris traditionnelles. Pour être tout à fait honnête, on a même ressenti une légère inflammation à la fin de la première journée d’utilisation, pourtant exclusivement bureautique donc sensée être moins violente. Cependant, force est de constater que la texture comme la taille de la souris sont parfaitement adaptés à des utilisations de longue durée et qu’une journée d’utilisation intense de la souris laissait notre poignet un peu moins fatigué que de coutume, même dans le cadre de sessions intenses de MOBA ou de FPS.

Un design extrêmement ergonomique

La taille et le volume de la souris sont idéals pour la plupart des mains : on a comme de coutume sollicité nos collègues pour multiplier les impressions, et que ce soit un homme de 2 mètres ou une demoiselle pas plus haute que trois pommes, la Rexx a passé le test haut la main. La prise en pince autour de la souris vient très naturellement, même aux personnes n’ayant pas forcément une grosse affinité avec les nouvelles technologies, les différents boutons sont eux aussi accessibles et suffisamment distants les uns des autres pour éviter toute erreur de manipulation. Le seul petit bémol fut la touche influençant les DPI : une grande main le recouvrait avec la phalange proximale, une main plus délicate avait du mal à l’atteindre. Un détail, puisque ce n’est pas si souvent que le commun des mortels doit les changer à la volée, mais cela peut avoir son importance pour une pratique plus assidue de certains titres.

Un prix raisonnable

Le prix de vente conseillé est de 41,99€. Vous pouvez déjà la trouver pour moins de 30€ chez certains revendeurs. C’est tout à fait raisonnable pour une souris de jeu qui apporte une petite innovation bienvenue et qui serait sans aucun doute profitable pour bon nombre de joueurs. On reviendra sur le ratio qualité/prix dans quelques lignes, mais on peut dire qu’elle a le mérite d’avoir une proposition pas si commune sans pour autant en faire des tonnes.

Ce qu'on a moins aimé

Une approche spartiate

22991 pictures product side 2

Comment vous dire… Un des credos de Trust est de toujours vous offrir la meilleure solution possible pour le prix qu’ils vous demandent. Et la boîte néerlandaise remplit son contrat à merveille avec cette souris verticale : une excellente proposition, qui ne coûte pas cher mais qui ne semble pas non plus coûter cher ou qui vous inspire confiance sur la durée. Rien que le fait que la souris soit filaire en dit déjà long Le premier contact est assez saisissant : vous vous demanderez directement si la souris est capable de résister à un mouvement rageur sur votre bureau. Elle est extrêmement légère, ce qui lui donne une sensation d’extrême fragilité. Il faut avouer que cette impression fut sans doute exagérée par le passage de la MadCatz R.A.T. 8+ que l’on avait transformée en char d’assaut à ce poids plume qui pèse moins de 100 grammes. Le revêtement de la souris, aussi doux soit-il, marque aussi très rapidement et se décolore déjà après seulement quelques semaines d’utilisation. Une autre preuve irréfutable est le packaging : un carton, une coque plastique, deux ou trois manuels, un autocollant et... Basta.

L’impossibilité de sauvegarder vos profils sur la souris

Alors attention, il se peut qu’on ait loupé un sous-menu dans le logiciel lui aussi très succinct, ou dans le manuel qu’on a pourtant pris le temps de télécharger, mais on n’a pas vu d’option permettant de sauvegarder les profils directement sur la souris, ce qui implique l’installation du logiciel sur chaque machine dans le cadre d’une utilisation nomade, à l’heure où la très grande majorité des souris programmables offrent la possibilité de sauvegarder un certain nombre de profils directement sur la souris, ce qui permet de les utiliser sans l’utilisation de logiciels tiers si l’on est amené à changer de machine.

Les gauchers sont encore oubliés

Y en a marre de la ségrégation anti-gauchers, messieurs les producteurs de périphériques. On sait bien qu’il y en a moins dans le monde, mais quand même : quitte à se vouloir innovant, autant essayer de l’être pour tous, non ?

Crache ta détente, Myrhdin

22991 pictures product side 1

Alors, on va vous dire que ce n’était pas forcément un test facile à rédiger parce qu’il est difficile d’avoir des éléments de référence sur ce type de périphériques, a fortiori dans le cadre d’une utilisation gaming. La seule souris verticale que votre serviteur ait vraiment pu tester sur la durée est la MX Vertical de Logitech, qui coûte plus du double de la Rexx et qui est très clairement plus pensée pour une utilisation bureautique.

Dans les faits, la proposition de Trust Gaming est tout à fait honorable. La souris fait le boulot, que ce soit sur l’aspect gaming ou l’aspect “On va essayer de fair en sorte que vos poignets rendent l’âme quelques années plus tard”. L’adaptation d’une souris traditionnelle à cette approche verticale est assez rapide, sans aucun doute grâce au gros travail de design pour faire de ce périphérique une solution pour tout le monde.

Sauf que, sans vouloir paraître snob, et sans vraiment savoir pourquoi, elle fait extrêmement cheap par rapport aux leaders du marché. Elle marche bien, elle fait ce qu’elle promet de faire, mais ce n’est pas une sensation agréable que de craindre que votre souris vous reste entre les mains au moindre mouvement un peu brusque, ou qu’elle durera à peine quelques mois quand vous voyez le rythme auquel elle marque.

Mais ne vous y trompez pas : si vous avez l’occasion de la tester, c’est vraiment une expérience intéressante.

Ce test a été réalisé par Myrhdin grâce à un périphérique fourni par le constructeur et sa rédaction n'est le fruit d'aucune transaction financière que ce soit entre le rédacteur ou JeuxOnLine et le constructeur ou les entreprises le représentant.

Réactions (16)


  • En chargement...

Activités concepteur de produits électroniques
Création 1983 (Pays-Bas)
Pays d'origine Pays-Bas
Plus d'informations sur Trust

Que pensez-vous de Trust ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations)
5,0 / 10 - Moyen