Test du Razer Kaira Wireless pour Xbox - Wesh, bien ou bien ?

On a pu mettre les mains sur le casque sans fil de Razer exclusivement compatible avec les produits du big M. Non, pas Micromania, l'autre, l'américain. Non, pas McDonald's, Microsoft, rhoooo...

Ce qu’on a aimé

Un design acceptable

Kaira2020Render1
De prime abord, le Razer Kaira Wireless montre bien qu’il est un casque sans fil prévu pour la Xbox One et la Xbox Series S/X., avec son arceau et ses liserets vert néon. Les coussins sont taillés dans le même matériau à mémoire de forme que d’autres casques de chez Razer. Il est relativement léger sur le crâne et l’arceau ne serre pas trop, même sur une grosse tête, tout en étant solidement rivé sur vos oreilles. Les écouteurs peuvent tourner sur eux-même jusqu’à reposer à plat, ce qui leur permet d’épouser la forme de votre tête sans trop de souci.

Une grande simplicité d’utilisation sur console

Pour le coup, même si on a affaire à un casque sans fil, la mise en route et l’installation sont des plus simples. Si vous avez une Xbox One ou ultérieure, vous n’avez qu’à appuyer sur les boutons d’association des périphériques (à droite du lecteur de disque sur les One, au dessus du lecteur de disque sur la Series X, au dessus du port USB sur la Series S) pour pouvoir utiliser le casque sur votre console.

Pas de logiciel tiers

Le Razer Kaira Wireless est un casque “Xbox Wireless”, il n’est prévu que pour se connecter à un type d’appareil, et vous n’avez pas à vous soucier d’installer un quelconque logiciel pour l’utiliser, tout se passe au niveau du hardware. C’est bien la première fois depuis longtemps que l’on teste du matériel Razer sans avoir à utiliser Synapse. Pour vous dire, le logiciel ne reconnaît pas le casque si vous le branchez sur votre PC avec un adaptateur approprié. 

Des contrôles à portée de main

Kaira2020Render3
Pas de boîtier à mettre sur vos genoux, toutes les commandes du Kaira Wireless sont à portée de main sur le casque en lui-même. Sur l’écouteur gauche, vous trouverez le bouton de mise en marche, une molette pour le réglage du volume ainsi qu’un bouton pour couper le micro au besoin. Sur l’écouteur de droite, vous trouverez le bouton pour associer votre casque à votre console et la traditionnelle molette pour l’équilibrage des sons du jeu et du chat. Pour être honnête, ça fait même un petit peu beaucoup, mais on se fait rapidement à l’emplacement de chaque bouton et on trouve de suite celui qu’on cherche.

Une batterie honorable

Alors ce fut sans aucun doute une bonne surprise: si la batterie n’est pas la plus endurante du marché, elle n’en dure pas moins assez longtemps pour satisfaire vos sessions gaming les plus intenses. On était assez circonspect devant les 15 heures promises par Razer, mais il s’est avéré que nos trois premières recharges ont duré plus de 20 heures, voire 21h pour la première. Peut-être le constructeur anticipe-t-il la dégradation progressive de sa batterie et communique une durée représentative de la durée de vie moyenne d’un casque en utilisation intensive et conditions de recharge plus… barbares que les nôtres.

Des bonnes grosses basses qui tâchent

Kaira2020Render4
Le casque n’est vraiment pas taillé pour les audiophiles, mais on a envie de dire qu’on pourrait mettre en question leur passion si ils entendaient utiliser une Xbox comme plateforme pour écouter au mieux leur son. Après, si ce sont des audiophiles fans de Jul… Les basses sont vraiment très présentes et noient régulièrement les sons plus fins. Sur de la musique pure et dure, les instruments à corde auront du mal à se faire une place. En jeu, le casque fait la part belle aux explosions et aux échanges de tirs, au dépens des sons plus fins qui sont pourtant très importants, comme par exemple les bruits de pas. On va dire que les joueurs de FPS auront sans doute beaucoup à redire sur ce casque, mais dans une utilisation plus générale, il fera très bien l’affaire.

Une bonne isolation

Le but de ce casque n’est clairement pas de rivaliser avec ce qu’il se fait de mieux sur le marché (il est somme toute dans une gamme de prix très entrée de gamme pour Razer avec ses 119,99€ PVMC, seul le Kraken est moins cher dans les périphériques consoles), il se trouverait plutôt dans la moyenne de ce qu’il se fait en ce moment, mais s’il est bien un point sur lequel le Kaira fait mieux que ses concurrents directs, c’est bien l’isolation qui est elle au dessus de la moyenne. Alors, on vous voit venir avec vos gros sabots “Oui, mais si je suis dans la ligne 4 du métro…” ou “Le Starbucks dans lequel je vais pour lire Sartre est vraiment bruyant”. On le redit: ce casque ne marche qu’avec des périphériques Microsoft. Il n’a pas de Bluetooth, donc ce serait juste idiot de l’emmener en vadrouille avec vous, à moins que vous ne soyez l’un des heureux propriétaires de ces valises transformées en consoles (c’est peut-être l’inverse). L’isolation est excellente dans le cadre des bruits quotidiens d’une maison, ce qui semble être raisonnable pour ce casque, et rassurez-vous, vous n’êtes pas dans une bulle d’isolation phonique pour autant et vous entendrez toujours le livreur sonner, si tant est que vous soyez un des privilégiés qui ont des livreurs qui savent utiliser une sonnette. 

Un micro qui tient la dragée haute

Kaira2020Render5
Le micro est un bon boom des familles qui ne se détache pas du casque. Attention donc si vous avez des animaux qui aiment les trucs en mousse. Il est vraiment de bonne qualité et rend bien la grande majorité des voix. Le traitement des voix de basse est particulièrement bon, puisqu'à l'inverse de bon nombre de concurrents, le Kaira ne les atténue pas au point de les rendre difficiles à entendre. Qui dit micro non détachable, combiné à l'absence de Bluetooth, dit que vous échappez ainsi au micro embarqué dans les écouteurs que vous pouvez voir sur le modèle Pro du Kaira. Ce type de microphone est dans bien des cas de piètre qualité, donc on va partir du principe que vous ne manquez rien et que vous aurez juste un des meilleurs rapport qualité/prix en termes de micro avec celui du Kaira Wireless.

Ce qu’on a moins aimé

Un fini plastique un peu décevant

Kaira2020Render2
Pour le coup, tout est dans le titre ou presque. L’armature du casque est complètement plastique, pas d’élément métallique en vue. Ce n'est pas forcément le plus qualitatif en ce qui concerne l’apparence.

Impossible à utiliser tel quel sur d’autres plateformes

Et là, pour le coup, c’est écrit sur la boîte au même titre que dans ce sous-titre. Cet appareil ne marche qu’avec les consoles de Microsoft ou les ordinateurs utilisant Windows 10 si et seulement si vous avez l’adaptateur USB pour les périphériques sans fil Xbox, qui n’est pas fourni avec le casque et vaut quand même 22,99€ PVMC. Vous l’avez peut-être déjà si vous utilisez une manette Elite sur votre PC, mais pour le commun des mortels, c’est une dépense en plus à considérer si on veut utiliser ce casque sur PC. 

On va le répéter en large et en travers : pas de Bluetooth, pas d’infrarouge, juste un système propriétaire qui fait de ce casque un casque “Microsoft” et rien d’autre.

Oubliez la connexion à votre PlayStation, peu importe le numéro, oubliez votre téléphone ou votre tablette, c’est peine perdue. 

On a pris le temps de tester le casque sur PC via l’adaptateur, et le résultat fut à peu près identique à l’expérience console, que ce soit sur une longue session de The Elder Scrolls Online ou sur du Halo, avec les mêmes remarques concernant les basses prépondérantes. Aucune remarque de la part de nos camarades de jeux en ce qui concerne la qualité du micro, non plus. On a eu quelques pertes d’audio très courtes quand on activait le Windows Sonic (le système surround de Windows), et, on ne sait trop pour quelle raison, la roue crantée d’équilibrage du son entre le chat et le jeu ne fonctionnait pas sous Windows.

Crache ton graffiti, Myrhdin

Pour une fois, il n’y a pas vraiment à  tourner autour du pot. Si vous êtes prêts à mettre plus de 100 euros (119,99 PVMC) dans un casque qui ne vous servira que pour votre console Xbox One ou plus récente, le Kaira est sans nul doute un produit qui pourrait venir s’ajouter à votre liste comparative.

Si vous cherchez quelque chose ne serait-ce qu’un petit peu plus polyvalent qui puisse se connecter, on va dire, à un PC ou un téléphone, passez votre chemin.

Le Kaira Wireless est confortable, délivre un son de bonne qualité même si les basses sont un peu trop marquées, propose un micro qui est dans le haut du panier de cette gamme de prix et embarque une batterie qui est même plus solide que ce qui est promis par le constructeur.

Le seul vrai point noir est ce souci de connectivité. On peut comprendre le pourquoi du comment, mais rien que le fait de devoir acheter l’adaptateur pour l’utiliser sur un PC Windows, et encore, dans de moins bonnes conditions, est un peu exagéré.

Sans avoir à regarder trop loin, on trouve chez les concurrents des alternatives potentiellement plus intéressantes à condition d’accepter des sacrifices sur certains des points forts du Kaira. Si un dongle ne vous fait pas peur, SteelSeries a conçu l’Arctis 7X (qui est un tantinet plus cher, on vous l’accordera) pour la Xbox mais l’a rendu opérationnel pour la Switch, le PC ou même Android. Si l’aspect sans fil natif ne vous intéresse pas plus que cela, un simple BlackShark V2 de chez Razer pourra s’avérer un peu plus passe-partout pour quelques euros de moins, au seul prix d’une connexion filaire à votre manette ou votre appareil de prédilection.

Donc voilà, le Kaira est un casque de jeu décent, cela ne fait pas de doute, mais sa dépendance au système Xbox Wireless est son principal défaut au même titre que son principal argument de vente. C’est un choix qui se justifie, il n’y a pas de doute, si vous jouez exclusivement sur console, mais si vous souhaitez un peu de polyvalence, même aussi limitée soit-elle, vous devriez vraiment aller voir ailleurs.

Ce test a été réalisé par Myrhdin avec un périphérique fourni par le constructeur. Sa rédaction n'est le fruit d'aucune transaction financière que ce soit entre le rédacteur ou JeuxOnLine et le constructeur ou les entreprises le représentant.

Réactions (1)

Afficher sur le forum


Activités Aucune
Création 1998
Pays d'origine États-Unis d'Amérique
Plus d'informations sur Razer

Que pensez-vous de Razer ?

12 aiment, 13 pas.
Note moyenne : (27 évaluations)
5,1 / 10 - Moyen