Test du Razer Ifrit, un micro-casque discret pour les streamers

Pour ceux qui veulent se prendre pour des vrais présentateurs télé, Razer ajoute à sa gamme dédiée aux créateurs de contenu l'Ifrit, un micro-casque serre-tête, pour une fois pas trop cher.

Il y a de cela quelques mois maintenant, Razer présentait le "Ifrit", un casque destiné principalement aux créateurs de contenu sur Internet, que l’on parle de streamers ou de vidéastes sur Twitch ou YouTube. Il n’est pas sans rappeler le design des casques que l’on peut voir sur les plateaux de télé ou dans le cadre des retransmissions sportives, avec des écouteurs intra auriculaires quasiment invisibles et une longue perche micro à pompon des plus sobres.On s’est donc dévoué pour tester la nouvelle addition à la gamme streamer de chez Razer, pour voir si ce casque assez inhabituel délivrait des performances intéressantes qui justifieraient son prix d’achat.

Ce que vous aimerez

Le design

71VEYq7aeL

La différence la plus frappante par rapport aux casques que l'on peut tester ici est le design, qui adopte une approche radicalement distincte du traditionnel casque de gaming : là où on attend généralement un truc massif, lourd et voyant (surtout de la part de Razer avec un vert bien fluo), l’Ifrit est en fait minuscule, léger et surtout se fait rapidement oublier, même après plusieurs heures, grâce à son cintre ultra fin.

Le casque peut être enfilé facilement et d'un simple mouvement de la main (et en plus, il ne vous décoiffe même pas, ce qui sera sans doute un point déterminant pour… 0,1% du public ciblé). Le cintre qui est placé à l'arrière de la tête est vraiment à peine perceptible dans le cadre d’une diffusion : honnêtement, c’est typiquement le genre de casque que vous oublierez et qui vous coûtera quelques sessions de rage en mode “Punaise, j’ai oublié d’enlever mon casque”. Rassurez-vous, cependant : l’appareil est robuste, peut-être parce qu’il a été prévu pour une utilisation plus nomade que la nôtre et offrir une solution facilement transportable pour les streamers assistant à moult conventions chaque année ?

Si vous en avez marre d’avoir chaud aux oreilles et que vous pouvez sacrifier un peu de fidélité du son sur l’autel du confort, l’Ifrit sera très certainement un choix intéressant pour certains créateurs. Avec son design sobre et efficace, il ne perturbera pas vos spectateurs tout en vous offrant une expérience plus confortable.

La qualité globalement bonne du son

Razer ifrit render gallery2

Le Razer Ifrit est équipé d'un microphone à condensateur qui n'offre que des caractéristiques cardioïdes. Il dispose également d'un casque avec une réponse en fréquence allant jusqu'à 20 KHz et une puissance d'entrée nominale de 10 mW. Pas de miracle, le son du casque est loin d’égaler ce qui se fait de mieux en ce moment en terme de casque gaming. Pour ce qui est du micro, cependant, la qualité d’enregistrement fut surprenante, même dans des conditions parfois difficiles comme un voisin qui fait de la musique avec sa perceuse à 7h un dimanche matin.

Grâce à la caractéristique cardioïde du microphone, peu de bruit est capté et ce qu’il en reste sera traité par l’Audio Enhancer, un convertisseur analogique à numérique qui est sensé améliorer la qualité de l'audio tout en réduisant le bruit statique et celui de fond. Le microphone peut aussi être adapté à l'utilisateur et à la situation pour rendre un son aussi réaliste que possible en toutes circonstances. Les interférences dans le cadre d’un enregistrement sont en grande partie évitées grâce à la position ajustable du microphone.

La possibilité de gérer deux flux

9070182268958

Fonctionnalité plutôt sympathique pour les créateurs de contenu : le module “Audio Enhancer” qui est là pour améliorer les performances de capture et de rendu du son de l’ensemble offre la possibilité de connecter un autre casque au convertisseur pour ainsi très simplement démarrer un stream à deux. Le module peut être acheté séparément pour 24,99 €.

Ce que vous n’aimerez pas

L’absence de port USB C

Vu la tendance affichée de l’appareil à offrir une solution adaptée à la mobilité, on aurait apprécié qu’il propose une solution USB C pour permettre aux nombreux streamers d’IRL de simplement brancher leur micro-casque directement sur leur smartphone pour faciliter leur diffusion tout en en améliorant la qualité.

Le câblage un peu court

Razer ifrit render gallery3

C’est peut-être psychologique, mais dès qu’on porte un micro-cintre, on a tout de suite le réflexe de se projeter dans un environnement où on jouit d’une certaine liberté de mouvement, où l’on peut bouger d’un point à un autre, sans trop de souci, et faire ce que l’on veut de ses bras, comme sur une scène. On est plus ou moins conditionné comme cela, tout simplement parce que ce sont les circonstances dans lesquelles on voit ce type d’appareil le plus souvent utilisé… Le fait d’avoir un câble, plutôt court - surtout si vous tentez de le faire disparaître derrière vous pour le ramener sur votre PC, est donc un peu frustrant, car il vous visse à votre machine. Une solution sans câble serait juste idéale, mais à n’en point douter, bien plus coûteuse.

Le prix (peut-être)

Comme de coutume, avec Razer, le prix fait grincer des dents, mais à notre avis, on reste ici dans la limite de l’acceptable. En effet, 99,99€ pour l’ensemble casque + module de traitement du son, cela reste raisonnable par rapport à ce que propose la concurrence et aux prix habituels de Razer, tout simplement parce que, si on omet peut-être Plantronics avec son offre de produits de centrale d’appels, les marques “gaming” n’ont pas de modèle équivalent. Par rapport à notre expérience, et si l’on garde en tête que ce produit est destiné plus à des créateurs de contenu qu’à des gamers purs et durs, le prix est élevé mais ne semble pas aussi abusif que de coutume.

Crache ta Divine Comédie, Myrhdin

En résumé, le Razer Ifrit est un casque parfaitement adapté à son domaine d'application : on le répète, ce n’est pas un casque de gaming, c’est un casque prévu pour les créateurs de contenu qui peuvent jouer au jeu vidéo mais pas seulement.

Le casque est léger, rapide à installer, facile à transporter, presque invisible lors du stream (a fortiori si vous avez les cheveux longs) et fournit des enregistrements sonores de bonne qualité grâce tant à la flexibilité et la qualité de son micro qu’au traitement numérique de sa capture avec son module dédié.

Il n'y a pas de véritables points de critique, car on a trouvé que l’Ifrit faisait très bien ce qu’il prétendait faire. Il n’offre pas le son d’un vrai casque de gaming, il n’offre pas la pureté de capture d’un vrai microphone, mais il offre une solution très convaincante pour un public qui peut faire des concessions sur ces plans au prix d’un confort plus grand ou d’une liberté de mouvement supplémentaire. Seule l’absence de port USB-C peut être réellement critiquée, notamment pour un produit qui parle plus aux créateurs de contenu proches du talk show, et des câbles plus longs ou une solution sans câble (dont on ne doute pas qu’elle soit en développement) auraient été les bienvenus. 

Réactions (23)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Razer ?

8 aiment, 10 pas.
Note moyenne : (20 évaluations)
4,6 / 10 - Moyen