Test du SteelSeries Arctis 7 - Écoutez le vent du Nord

C'est un vieux pot, et on y fait clairement de la bonne soupe. On a testé pour vous le SteelSeries Arctis 7, un casque sans fil qui pourrait fort bien vous donner la raison qui vous manquait pour sauter le pas.

71b eRTii0L

Bon, les enfants, pour une fois, c'est assez rare pour le signaler, on a enfin eu contact avec une marque qui n'a pas encore été présentée sur JOL: SteelSeries nous a fait parvenir son Arctis 7 et... Comment dire... On ne regrette pas la démarche. Sans tourner autour du pot, on est vraiment tombé sous le charme de ce casque sans fil pour PC. Il a ses défauts, bien sûr, mais l'ensemble de sa prestation en fait sans aucun doute l'un des meilleurs casques de sa catégorie.

Ce qu'on a aimé

Le design

Le casque est élégant, épuré et dégage une impression intense de sophistication. Son bandeau ajustable semble quasiment indestructible (on l'a pourtant "pour le fun" soumis à des tensions assez folles, sans même parvenir à le déformer) et se fait totalement discret une fois sur votre crâne : pour l'ajuster, vous avez simplement à utiliser deux sangles velcro, et vous êtes prêts à profiter pleinement de l'expérience avec un casque parfaitement adapté à votre tour de tête ainsi qu'à sa forme.

71ky6vRcgpL._AC_SL1500_.jpg

En terme de couleurs, l'Arctis 7 existe en noir, blanc, bleu et gris, et c'est à peu près le seul choix de personnalisation qui s'offre à vous ET C'EST TANT MIEUX. Bon sang ce que cela fait plaisir de voir un bon casque ne pas s'embarasser de rétro-éclairage. Cela rend son utilisation bien plus passe-partout: même si il est notablement plus gros qu'un casque audio standard, il ne fait pas vraiment gaming et vous pourriez l'utiliser sans souci dans le métro par exemple (si vous pouvez vous satisfaire de l'utiliser en mode câblé). Avec ses écouteurs que vous pouvez mettre à plat, il est relativement facilement transportable. Attention cependant à ne pas le jeter dans n'importe quel sac : la version blanche se tâche facilement.

Tant qu'on en est à parler des écouteurs: sur le droit, vous trouvez le bouton d'alimentation et un curseur permettant d'équilibrer le volume de votre jeu et de votre chat. À gauche, un curseur de volume pour gérer la puissance du signal, un interrupteur pour le microphone,  à côté d'un port micro USB pour la charge et d'un port 3,5 mm qui permet par exemple de connecter votre casque à votre téléphone. Il est important de noter que vous n'avez pas besoin de mettre le casque sous tension pour l'utiliser en mode câblé, mais vous perdez les fonctions surround et bien évidemment sans fil.

Le confort

7131behnIqL

On a déjà évoqué la bande élastique qui permet d'ajuster le casque à n'importe quel crâne, et qui semble être la marque de fabrique de SteelSeries (du moins parmi les principaux constructeurs). C'est particulièrement étonnant tant le résultat tend á être proche de la perfection, et surtout tant ce systéme permet à chacun de trouver chaussure à son pied, ou du moins écouteur à ses oreilles.

Les écouteurs englobent confortablement, sans pression, des oreilles normales, mais ont tendance à un peu trop flotter peut-être pour suivre des mouvements brusques ou répétitifs: on a utilisé le casque dans le cadre de plusieurs longs meetings en ligne, pendant lesquels nous avons été amenés à marcher de long en large, et les écouteurs, du fait de la douceur de leurs coussinets, avaient tendance, à force de mouvements, à légèrement rebondir. Mais là encore, la sangle vient à votre secours: resserrez-la un peu et vous êtes fin prêts. Cela peut demander quelques ajustements, qui agaceront peut-être les plus impatients, mais au final, cela en vaut la peine une fois le bon équilibre trouvé.

Et après la Razer Viper, l'Arctis 7 est sans conteste une nouvelle révélation en terme de légèreté: 318 grammes, et la sensation d'avoir des nuages sur les oreilles. Comme d'habitude, on a fait passer le casque à nos collègues pour recueillir leurs impressions sur 8 heures de travail, et les demoiselles, si elles se sont initialement plaintes d'écouteurs trop serrés ou trop laxes (on ne l'ajustait pas sciemment pour leur faire découvrir la bande velcro), s'y sont très vite habituées après quelques réglages, au point même pour l'une d'entre elles de s'en commander une paire !

Les performances en jeu

Les résultats en jeu sont tout bonnement excellents. Ils demandent un peu d'investissement pour en arriver à un point qui frôle l'excellence, mais une fois que vous en avez fini avec la configuration, vous ne le regretterez pas. Son surround stereo, DTS 7.1, des options d'égalisations par dizaines : vous aurez la possibilité d'adapter votre casque à votre activité, et pourrez même créer simplement des profils pour chacun de vos jeux favoris dans le logiciel propriétaire SteelSeries Engine 3.

Le son stéréo standard est bon. Le son ajusté à chaque jeu est tout bonnement génial : il est dommage que le logiciel n'utilise pas une forme d'intelligence artificielle pour vous aider à le paramétrer à la volée en s'inspirant des profils utilisés par les autres utilisateurs sur votre jeu par exemple, mais si vous souhaitez profiter pleinement d'un jeu, notamment un jeu sur lequel vous passerez des centaines d'heures (pensez à un Overwatch, un Starcraft, un DOTA ou un Witcher), investir quelques minutes dans la qualité de votre son fera passer l'expérience de très bonne à unique pour vos oreilles, au sens où elle reflètera vos exactes attentes.

L'aspect sans fil

71e8Yr3LG5L

Ouvrez la boîte. Sortez le casque et le dongle sans fil. Branchez le dongle sur la prise USB. Allumez le casque. Profitez du son. Aussi simple que cela. Il est bien loin le temps des premiers casques sans fils avec leurs configurations circonvolutées, mais le Arctis 7 rend le tout si simple que cela vaut la peine d'être signalé. Le signal est tout simplement parfait et extrêmement solide : on a pu utiliser le casque à quasiment 10 mètres de notre PC au bureau avant de perdre le signal pour la première fois. La perte totale de signal est aux environs de 12m.

Tant qu'on est à parler du sans fil, on mentionnera que la batterie promet une tenue à charge maximale de 24 heures, et après plusieurs tests, elle en est effectivement proche ! Nous avons tardé à publier ce test et nous utilisons maintenant régulièrement ce casque : le premier test sur la durée avait donné un temps d'utilisation de 23h25 avant la première extinction. Après plusieurs mois d'utilisation et quelques dizaines de charge, un test réalisé hier nous donnait du 22h58. Une déperdition toujours dommageable, mais inévitable au regard des batteries employées, et à nos yeux tout à fait acceptable.

Ce qu'on a moins aimé

Les performances musicales

3qf0bfz7va231

Elles sont indéniablement moins bonnes qu'en jeu, tout simplement parce que vous ne pouvez pas les cacher derrière vos réglages personnels aussi facilement. Bien sûr, le simple son stéréo reste décent, et sur certains morceaux, notamment de classique, le surround vous donne l'impression d'être au coeur de la nef d'une cathédrale, mais si votre playlist est variée, vous trouverez difficilement un paramètrage qui satisfera vos oreilles sur l'ensemble de votre écoute.

Les réglages par défaut sont acceptables, mais vous trouverez toujours à redire sur la distribution : pas assez de basse, le chant est trop étouffé, la guitare est trop présente... Autant d'éléments qui sont de toute manière extrêmement très personnels et qu'il est bien sûr difficile pour les constructeurs de proposer. Mais quand même: vu l'excellent niveau offert en jeu, l'aspect musical est un peu décevant en comparaison, mais reste tout à fait acceptable pour qui n'est pas un audiophile des plus férus.

Et après tout, vous achetez un casque de jeu. Et ca... Il le fait très bien avec votre aide.

Le microphone

Sans aucun doute la seule vraie déception de ce casque, qui s'explique surtout par la qualité du reste. Le casque propose un micro rétractable, que vous pouvez rendre silencieux d'une simple pression sur l'interrupeur situé sur l'écouteur gauche du casque. Une LED rouge brillera dès lors au bout du microphone pour vous le rappeler. Simple, discret et efficcace, mais c'est au niveau du son qu'il pêche, et cela reste le plus important. La capture est claire, mais le micro est sensible sur les labiales (b ou p) et les sifflantes. Là encore, vous devrez jouer un peu avec le micro flexible pour le mettre à bonne distance et préserver les oreilles de vos coéquipiers. C'est tout à fait relatif, hein, n'allez pas croire que vous achetez le micro d'un casque premier prix d'un Intermarché rwandais, il fera tout à fait le taff pour du jeu multi ou même des diffusions de parties en streaming, mais il n'est absolument pas assez bon pour vous permettre d'enregistrer un podcast par exemple.

Crache ta banquise, Myrhdin

Difficile de se voiler la face, on est tombé sous le charme de cet Arctis 7 de SteelSeries. Il manque un petit quelque chose pour en faire un excellent casque, mais il est indéniable que ce casque, vendu pour la somme quand même imposante de 179,99€ (PVMC) mais disponible maintenant pour une centaine d'euros vu son âge avancé (un peu plus d'un an), est sans aucun doute un périphérique qui pourrait vous intéresser si vous cherchez à sauter le pas et tenter l'aventure du casque sans fil. Rien que le fait que la boîte contienne tout ce qu'il faut pour que vous puissiez utiliser le casque en mode sans fil et câblé est déjà un plus par rapport à certains concurrents.

Il a ses défauts et demande un effort certain, mais logique, pour faire en sorte d'exprimer son plein potentiel, mais le résultat une fois que vous avez pris le temps de vous pencher dessus le justifie. 

En un mot comme en cent, l'Arctis 7 est une proposition pas du tout indécente à laquelle il est cependant difficile de résister. 

Ce test a été réalisé par Myrhdin grâce à un périphérique fourni par le constructeur et sa rédaction n'est le fruit d'aucune transaction financière que ce soit entre le rédacteur ou JeuxOnLine et le constructeur ou les entreprises le représentant.

Réactions (12)


  • En chargement...

Activités concepteur de produits électroniques
Création 2001 (Danemark)
Pays d'origine Danemark
Plus d'informations sur SteelSeries

Que pensez-vous de SteelSeries ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations)
5,3 / 10 - Moyen